Sérum de Quinton

Qu’est-ce qu’un sérum de Quinton ?

« C’est un sérum qui n’attaque aucun microbe particulier, sinon qu’il donne à la cellule organique la force pour lutter contre tous les microbes. »

Citations de Quinton :

« Tout organisme vivant est un véritable aquarium marin où continuent à vivre, dans les conditions originelles, les cellules qui le constituent. »

"L’éclair de génie de René Quinton a été de postuler que l’eau de mer, une fois diluée et stérilisée à froid pouvait être rigoureusement identique au milieu intérieur de l’organisme. Pour prouver ce qu’il avance, Quinton fait un premier test au début du xxe siècle sur un chien saigné à blanc et lui injecte une solution d’eau de mer qui se substitue au sang. Le chien, baptisé « Sodium », trotte dès le lendemain dans le laboratoire.

Cette première expérience sera le point de départ de l’ouverture de « dispensaires marins » à Paris, en province et à l’étranger. Rapidement, les résultats s’accumulent, et en 50 ans d’activité, les injections de « Plasma de Quinton » sauveront des dizaines de milliers d’enfants atteints de gastro-entérites, de choléra infantile, de dénutrition et de retard de développement.
Le Plasma de Quinton semble alors promis à un avenir fabuleux en médecine, tant en solution buvable qu’en solution injectable. Il tombera pourtant dans l’oubli pendant près de cent ans. C’est seulement aujourd’hui que la science moderne lui rend hommage, au point d’organiser un colloque scientifique au ministère de la Recherche, pour en reconnaître officiellement les mérites." in Soignez-vous .com

Le quotidien L’Intransigeant écrit au début du siècle :
« Les travaux de Pasteur apportent une conception de la maladie.
Ceux de Quinton nous apportent une conception de la santé.

Sérum de Quinton

Dermatologie, traitement prénatal ou médecine dentaire, le sérum fait des merveilles dans des disciplines aussi variées qu’inattendues.

2 - Amélioration notable


Outils de Recherche

Participer

A propos

Centres, Praticiens

Formations, Rencontres

Revue, études

SPIP | | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0